Articles

Une saison plus engagée sportivement

Fort d’une saison 2018 réussie, qui lui a permis de valider toutes ses participations au Championnat du monde IMOCA, Manuel Cousin aborde 2019 avec sérénité et combativité.

Sa récente performance sur La Route du Rhum-Destination Guadeloupe est un gage de fiabilité pour le bateau et le skipper, et la saison 2019 se profile donc sous l’angle d’un engagement plus sportif visant à consolider son avance, et à se préparer pour l’objectif majeur du projet, le Vendée Globe 2020.

De la maîtrise, il en a acquis la saison passée, et il compte bien poursuivre dans cette voie en participant à toutes les courses de la saison 2019.

Un duo complémentaire avec Gildas Morvan sur la Transat Jacques Vabre

Ils sont de la même génération mais ils affichent un parcours très différent. Manuel Cousin est issu de la Class40 avec un très beau palmarès ; il s’est imposé en IMOCA la saison dernière, en démontrant qu’il faudra compter sur lui pour le Vendée Globe 2020. Gildas Morvan porte un regard affuté sur la course au large à travers un parcours hors-norme en Figaro, (quadruple champion de France de course au large en solitaire) qu’il va encore enrichir cette saison avec Niji.

Une passion commune pour l’IMOCA, catégorie reine de la course au large

« Le programme s’étoffe et le nouveau Championnat du Monde de la classe, les IMOCA Globe Series, est intéressant car il incite les marins à naviguer plus entre deux éditions du Vendée Globe. » précise Gildas Morvan qui a d’ailleurs navigué par le passé, avec Roland Jourdain et Jean Le Cam en IMOCA.

« C’est aussi l’occasion pour les non-foilers comme Groupe SETIN, de montrer que l’on peut se battre à tous les niveaux du classement et figurer en bonne position dans une classe très dynamique. Avec Gildas, nous sommes complémentaires. Son parcours est exemplaire, et je suis heureux de partager avec lui cette saison en double avec en ligne de mire la Transat Jacques Vabre. » ajoute Manuel Cousin.

« Une saison en double en IMOCA, alors que je m’engage en Figaro 3 avec Niji, c’est un challenge de plus. Avec Manu, nous nous entendons à merveille, le plaisir sera aussi au rendez-vous ». précise Gildas Morvan

Force et agilité, expérience et ténacité, un tandem affuté pour la saison 2019 !

 

Première course de saison pour Groupe Sétin

Groupe Sétin en imoca 60 pieds pour le Grand Prix Guyader

Du 3 au 9 mai, Groupe Sétin, lancé officiellement le 20 avril dernier aux Sables d’Olonne a participé au Grand Prix Guyader à Douarnenez.”L’ambiance à Douarnenez est toujours formidable. On affectionne particulièrement la baie pour naviguer », souligne Manuel Cousin. Après trois premières participations au Grand Prix Guyader en Class40 (en 2015, 2016 puis 2017),  Manuel change cette année de catégorie. Face à lui lors de ce cru 2018, des pointures du Vendée Globe, à l’image de Sam Davies (Initiatives Cœur), Paul Meilhat (SMA) et Yann Eliès (St-Michel), rien de moins.

Un bateau de course optimisé et fiabilisé

“Le Grand Prix Guyader est l’une des premières courses de la saison. Elle nous met un peu de pression pour finir de préparer le bateau mais c’est toujours intéressant de se confronter aux autres assez tôt, de jauger la concurrence en mode course », relate Manuel qui en est encore au stade de la prise en main avec son bateau.

« Depuis le retour du Brésil, nous avons effectué trois mois de chantier. Nous avons changé le moteur, mais aussi et surtout tout vérifié et tout fiabilisé au maximum. Aujourd’hui, nous allons tâcher de faire de notre mieux mais aussi de faire en sorte de valider tout ce qui doit l’être, avec à la fois des côtiers et des runs de vitesse », précise le normand.

Des clients heureux de participer

C’est aussi l’occasion d’accueillir à bord de Groupe Sétin des clients qui vont pouvoir participer aux courses, et qui se souviendront longtemps des quelques bords vécus sur un IMOCA 60 pieds.

“J’aime à souligner qu’il n’y en a qu’une quarantaine en circulation dans le monde” ajoute Manuel.

Le 9 mai, comme un point d’orgue à cette participation, Manuel a pris le départ de la BERMUDES 1000 RACE reliant Douarnenez à Cascais au Portugal, afin de se qualifier à le ROUTE DU RHUM 2018.