Manuel Cousin a dû intervenir à nouveau sur son safran bâbord car des fissures sont apparues, 3 semaines environ après sa première réparation. Il est actuellement en 22ème position du Vendée Globe.

” Opération délicate sur Groupe Sétin… Je profite du beau temps, du vent qui a molli pour essayer de refaire quelques chose sur mes safrans. La réparation a tenu jusque-là, ça fait presque 3 semaines, mais il y a de grosses fissures qui réapparaissent. Et pour finir les Mers du Sud, je préfère assurer. On va désolidariser la barre de liaison pour retravailler sur les fissures qui sont au niveau de l’axe bas du safran. L’autre safran commence aussi à se fissurer. Ce n’est pas de gaieté de coeur mais c’est nécessaire.”

Réparation effectuée sans arrêter le bateau

“J’ai fini mon boulot. J’ai fait de la stratification au niveau de l’axe du safran. L’avantage c’est que j’ai pu continuer ma route même si je suis allé un peu plus nord que prévu. Maintenant il faut que ça tienne. J’ai travaillé en priorité sur la safran le plus abîmé. Je n’ai pas eu le temps de faire les deux et il faudra, de toute façon faire attention.”

“Ca influe forcément sur ma façon de naviguer et prendre les dépressions. Mais je n’ai pas d’autre choix. C’est le mieux que je puisse faire sans m’arrêter. Je vous souhaite à tous un beau réveillon. Ici, il fait déjà nuit au sud de la Nouvelle-Zélande.

Manuel Cousin poursuit sa route en direction du Cap Horn.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *