Toujours 21ème au classement général,Manuel Cousin se prépare à affronter les mers du Sud. En attendant, il profite de chaque instant !

Préparer le bateau

« Hier j’ai préparé le bateau pour le Sud, j’ai fait un check plus complet que d’habitude. J’ai fait des petites bricoles, j’ai reculé un peu les poids. On est encore plus concentrés ! Je suis tellement heureux, mais en même temps j’ai un peu d’appréhension. C’est important aussi psychologiquement d’avoir un bateau au top pour affronter le Sud.

“La nuit dernière, nous n’avions pas un nuage, la mer était plate, et il y avait une pleine lune énorme ! Ça glissait tout seul. J’ai passé pas mal de temps dans le cockpit. Ce sont des moments vraiment beaux. On pouvait presque lire un bouquin dehors ! C’était une lune comme j’en avais rarement vu, c’était magique !”

Mon premier albatros

“Je suis à 33 degrés Sud là. En sortant dans le cockpit au lever du jour, je suis quasiment certain d’avoir vu mon premier albatros, c’est magique. Je pensais les voir un peu plus Sud. Il planait derrière mon bateau. Je suis super content d’avoir vu ça ce matin.”

“Demain ça va commencer à rentrer, ce sera notre première dépression dans le Sud. Ce n’est pas à prendre à la légère ! Je vais choisir les bonnes voiles pour naviguer vite tout en restant extrêmement prudent. J’ai fait une dernière petite lessive d’affaires hier. Je me suis pris un petit coup de soleil dans le dos en bricolant sur le pont. Là je vais prendre ma ‘dernière douche’, après ce sera douche à la bouilloire et pas avant un petit moment. Il fait encore doux mais je pense que ça va descendre très, très vite. À partir de demain, on ne lâchera plus les nuages. 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *