Manuel Cousin attendu demain samedi 20 février aux Sables d’Olonne

,

Manuel Cousin était à la vacation du Vendée Globe de 10h ce matin. Il revient sur sa dernière journée de navigation. Le skipper est attendu aux Sables d’Olonne demain samedi 20 février en tout début de matinée. Moins de stress que ces derniers jours

Moins de stress que ces derniers jours

” Ça va mieux ce matin. Ce n’est pas un total relâchement car il y avait encore deux dépressions assez costaudes à passer donc il faut que je reste prudent et vigilant car le temps est perturbé, il y a beaucoup de grains. Il faut faire attention, mais je me sens mieux qu’il y a 2-3 jours où j’étais encore assez tendu par rapport à plein de choses. Maintenant, j’essaye de profiter de ces derniers jours de course. J’essaye de refaire le film de ce que j’ai réalisé. 

Trafic aux abords du cap Finistère

J’ai eu énormément de trafic entre le passage du DST (Dispositif de Séparation de Trafic) et cette nuit. Je m’en écarte un petit peu car on n’est pas loin de la route des cargos entre Ouessant et la Corogne. Je suis resté en-dessous de leur route pour les éviter, mais il y a de plus en plus de pêcheurs, à mesure que l’on se rapproche des côtes espagnoles. Toutes les alarmes AIS sonnaient cette nuit. Là, je commence à rejoindre le centre du golfe de Gascogne donc normalement il y aura un peu moins de monde. 

Sinon tout va bien, le golfe de Gascogne est fidèle à sa réputation. J’avais encore 40 nœuds de vent et de la mer hachée hier soir. Les prévisions donnent 25-30 nœuds de vent avec du soleil demain matin pour l’arrivée. Mon équipe est actuellement en réunion pour organiser mon arrivée. Sur les derniers fichiers et routages, je devrais arriver au lever du jour, entre 7 et 8 heures. Après le temps que l’équipe monte à bord, on aura peut être une heure de battement. On peut imaginer une entrée de chenal dans la matinée ! 

Moins de 24h avant l’arrivée

Il me reste moins de 24 heures, c’est drôle de dire ça. Il y a tellement à dire qu’on ne sait plus par où commencer. Je vais commencer à faire le point sur cette course. J’ai adoré et j’aimerais bien y retourner. Je ne l’imaginais pas comme ça mon Vendée Globe, je partais pour faire une course et ça s’est vite transformé en aventure. C’est tellement extraordinaire. Dans les moments durs on se demande ce qu’on fait là et dès qu’on rentre on a déjà envie d’y retourner. J’ai pris tellement de plaisir. Jamais je n’ai pensé à arrêter, j’ai toujours réfléchi aux solutions pour aller jusqu’au bout. Il faut que je réalise car il y a quelques années je n’aurais jamais pensé pouvoir être au départ et à l’arrivée de cette course. Je vais profiter d’être encore seul pour penser à ça.”

Manuel Cousin est donc attendu demain dans la matinée sur la ligne d’arrivée. Il devrait effectuer sa remontée vers 10h00 avant d’amarrer son IMOCA Groupe Sétin au ponton d’honneur du Vendée Globe.

1 réponse

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *