Manuel Cousin, actuellement au large de la Tasmanie rencontre des conditions météo musclées.

“On vient de passer la grosse dépression qui nous barrait la route. On est derrière le front maintenant. J’ai empanné sur un surf avec 45 noeuds de vent, c’était chaud ! Je ne sais pas si vous vous rendez compte mais la mer est vraiment formée. C’est magnifique mais quand il faut manoeuvrer, ce n’est pas facile, facile !

3 ris dans la grand-voile

On a 3 ris dans la grand-voile et un petit foc à l’avant. A 45 noeuds, c’est la voilure qu’il faut. Je voulais vous montrer ce que ça donne quand ça souffle ! Allez, maintenant, on va essayer de récupérer ce qu’on a perdu en montant au Nord.

Demain dans le Pacifique

Là il y a encore 6 à 7 mètres de creux, 35 noeuds avec des rafales à 40, ça s’est un peu calmé. C’était ma première grosse dépression, j’avoue, je n’en menais pas large 😅 mais ça s’est bien passé. L’entrée dans le Pacifique c’est pour demain”.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *