Alors que le départ du Vendée Globe 2020 est lancé depuis maintenant 3 jours, un chapelet de dépressions perturbent la progression des marins vers le sud. Chacun devra trouver le meilleur compromis. Manuel Cousin, sur Groupe Sétin, a choisi de faire une route plus Sud pour ménager le bateau en ce début de course.

“On est en train de passer le DST (Dispositif de Séparation du trafic) et tout va bien à bord. J’ai réussi à me reposer un peu, à manger. je me prépare à passer la pointe Nord-Ouest espagnole. On va rester prudent !” confiait Manuel le 10 novembre en milieu de journée.

Le DST établi par la direction de Course, est une zone à éviter afin de réduire les risques d’abordage, dans une région où le trafic maritime est dense dans les deux sens.

Dans le Top 10

Les bateaux à dérive droite restent dans le peloton de tête pour certains. C’est le cas de Groupe Sétin qui pointe 10ème en ce matin du 11 novembre.

” On a eu une nuit un peu rock’n’roll avec pas mal de travail, prise de ris, changement de voile d’avant, parce qu’on est en train de passer la deuxième dépression, et là, on arrive au front ! Le bateau est réglé pour le temps. On a eu une nuit étoilée mais là c’est tout gris et humide. A bientôt sur Groupe Sétin !”

Manuel Cousin est en bonne forme et confiant. Les jours à venir vont être délicats, compte-tenu des conditions météo qui vont encore se durcir. Mais notre skipper est maintenant totalement dans sa course, et prêt à les affronter.

Manuel Cousin le 8 novembre au soir après le départ du Vendée Globe sur Groupe Sétin

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *