Bonjour à tout le monde et bon week-end !

Petite réflexion du samedi matin après une nuit blanche et difficile…

Ce n’est pas la fête pour nous ce matin, même si tout va très bien humainement et techniquement à bord….

On n’a pas vraiment pris le temps de dormir cette nuit car jusqu’à minuit, on était sous spi depuis la fin d’après-midi avec 18 nœuds de vent et on pensait avoir passé cette dorsale anticyclonique qui nous barrait la route pour rejoindre cette bande plus ventée qui se trouve juste sous notre position et donc pouvoir s’échapper (même avec un petit décalage) avec les copains de devant…. Mais c’était sans compter sur la perversité des dieux des fichiers météo en qui nous avons cru…… mais en fait non…!!
Depuis 1H00 du matin TU (2H HF) le vent n’a eu de cesse de descendre gentiment à 18 puis 15 puis 10 nœuds pour enfin disparaître totalement… Ce qui nous a obligé à remettre le spi d’où il venait, en soute, ressortir le J1 et reprendre les tout derniers fichiers météo sortis pour comprendre pourquoi le vent qui nous était promis quelques heures avant nous laissait tomber aussi lâchement…. Ce vent que l’on avait eu tant de mal à atteindre (cette petite bande verte synonyme sur nos ordinateurs de vent un peu plus fort, contrairement à ce bleu que j’aime tant d’habitude mais qui là me dépite). Ce qui se passe, c’est que la dorsale anticyclonique descend avec nous et est en train de nous repasser dessus synonyme de pétole…. Et le pire, c’est que les copains qu’on avait réussi à laisser un peu plus haut vont descendre avec la bande verte qui reste au-dessus de nous, une bande verte au dessus, une en-dessous et nous dans le bleu….. En d’autres temps on aurait pu appeler ça…. “la tenaille”, clin d’œil cinématographique ;-).

La dorsale à l’endroit où l’on se trouve fait environ 200 milles de large, c’est long à traverser sans vent surtout quand cette bande descend en même temps que vous…. En fait, on est au mauvais endroit au mauvais moment ! Du coup, une seule chose à faire : régler au mieux notre bateau qui remue dans tous les sens dont les voiles claquent à chaque vague en attendant le retour du vent… Ce sera sûrement synonyme d’ailleurs du retour des copains de l’étage du dessus… En clair, on reprend un nouveau départ mais en laissant s’échapper ceux du dessous… Ca s’est joué à ça…  On le sait, les petits rien font parfois toute la différence ! 

Rien n’est terminé, la route est encore bien longue et le pot-au-noir encore devant nous… Espérons être plus vernis ou plus inspirés…

Les compétiteurs que nous sommes avec Gildas, sommes un peu énervés mais en relativisant, on se dit qu’on est bien là, il commence vraiment à faire bon, la mer est belle (presque trop) 😉 et on a le privilège de courir sur ces bateaux incroyables…

Alors, on va attendre le retour du vent, continuer à nous battre comme depuis le début, ne rien lâcher pour tenter une nouvelle échappée ;-).

En attendant, on vous souhaite à toutes et tous un très bon week-end (soyez prudents car pour le coup,  il y a beaucoup de vent de prévu ce week-end à la maison)..

A très vite

Biz de Manu et Gildas sur Groupe Sétin.

Manu

Coupe du monde de rugby sur Groupe SETIN
1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *