Manuel Cousin fait actuellement route vers la pointe Bretagne, en raison d’une problème au niveau du safran tribord, et devrait arriver à Camaret en fin de journée.

Une avarie mineure

Dans la nuit de dimanche à lundi, il a constaté à plusieurs reprises que son safran tribord se relevait de manière intempestive, en raison d’un problème au niveau du hook. Il a donc mis le cap vers Camaret pour réparer. Il s’agit d’une avarie mineure, indique son équipe, déjà sur place. Tout devrait être rapidement réparé. Le skipper repartira dans la course dès que possible. Le moral est bon, et le bateau est fiable.

 

Le départ de la 11e édition de la Route du Rhum a été donné à 14h02, au large de la pointe du Grouin, à l’est de Saint-Malo, ce dimanche 4 novembre avec pas moins de 10 000 personnes attendues sur l’eau et à peu près autant le long de la côte. Impatient de prendre le départ, pour la première fois en solitaire sur un monocoque IMOCA, Manuel Cousin s’est élancé parmi les 123 concurrents de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe.

Le départ, un moment stressant

« Le départ d’une course, c’est toujours un moment stressant, mais j’avais à cœur de faire un bon départ, malgré la multitude de bateaux, et c’est chose faite. Il va falloir maintenant suivre la météo de près, prendre la route qui me semblera la meilleure. Mon objectif est d’arriver en Guadeloupe sur cette course mythique, pour toute l’équipe, pour notre sponsor, et aussi un peu pour moi », ajoute le skipper.

L’IMOCA Groupe SETIN est désormais lancé dans la course, mené par un skipper confiant. Mais, à l’instar d’autres concurrents de sa classe, Manuel se laisse la possibilité de faire escale à Brest ou Lorient, si les conditions météorologiques de tempête annoncée se confirment.

Plongé dans l’exaltation de la Route du Rhum dès mercredi dernier, en même temps que l’arrivée du skipper et du bateau, le Team Groupe Sétin a déployé les grands moyens pour préparer le stand, organiser les visites de l’IMOCA, et accueillir le public. Plus de 150 personnes, clients et salariés, ont déjà eu la chance de visiter ce fabuleux voilier et de poser leurs questions au skipper Manuel Cousin.

 

Un emplacement de choix, face au ponton des IMOCA

Situé devant le bateau, face à tous les IMOCA, le stand de 50 m2 attire en permanence les visiteurs venus chercher des affiches, des cartes postales, des drapeaux, et partager avec le skipper, Manuel Cousin, des instants privilégiés. Les séances de dédicaces, l’accueil personnalisé des groupes venus visiter le bateau, tout est mis en oeuvre pour que chacun reparte avec l’envie de suivre l’aventure sportive qui se prépare en coulisse.

Et quelle aventure !

Une traversée de l’Atlantique en solitaire de plus de 3542 milles nautiques, entre Saint – Malo et Pointe – à – Pitre en Guadeloupe. Une course mythique, qui réunit pas moins de 123 bateaux dont seulement 20 IMOCA !

“Etre au départ de la Route du Rhum, c’est déjà en soit une victoire” souligne Manuel Cousin. ” L’objectif principal est de terminer cette course, afin de marquer des points au Championnat du Monde IMOCA et de figurer ainsi parmi les concurrents du prochain Vendée Globe en 2020.”

Et comme il n’y a pas de course sans compétition, nul doute que Manu sortira ses armes pour se battre contre les bateaux de même génération lorsqu’il prendra le départ le 4 novembre prochain.

Mais pour l’instant, place à la fête durant 10 jours avec en prémices, le Baptême tellement émouvant de Groupe Sétin, en présence de son parrain Eric Loizeau et de sa marraine Catherine Chabaud. A suivre dans un autre article très prochainement !